AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Missive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar
Faramir


Parchemins : 182

Informations
Âge: 18 ans
Possessions:
Ancêtres célèbres:

MessageSujet: Missive   Mer 17 Oct - 21:16


Missive
Ft. Arahael

Il faisait froid. Terriblement froid. La nuit passé a attendre avait été longue et je me languissais d'avoir quelque chose à faire. Des rumeurs étaient venues jusqu'à mes oreilles que des escouades d'orcs patrouillaient de plus en plus en Rohan et qu'une guerre ouverte entre les deux peuples étaient à envisager. J'avoue avoir du mal à penser à la notion de peuple lorsqu'il s'agit de tels êtres.
Le soleil se levait à l'est au dessus des montagnes noirs de Mordor, les nuages semblaient être rouges et malgré les couleurs vives cela donnait un aspect assez sinistre. La journée allait être longue aussi, voilà au moins une quinzaine de jours que nous ne dormions quasiment pas. Les échos qui nous arrivaient de Rohan ne nous rassurez pas sur la suite des événements. Irons-nous les aider si jamais le jeu de poursuite devenait une véritable guerre ? Je me posais pleins de questions et ne pouvais en parler avec mon frère, car mon père l'avait attribué pour une autre mission avec une poignée de soldats. Il me tardait de le retrouver et de pouvoir lui faire une accolade fraternel. Même boire une bière pour me détendre n'était pas à l'ordre du jour. Bien sûr, il m'arrive d'en prendre avec mes hommes, mais le goût de la bière partagé entre frère de sang et les discutions autours n'ont pas les même saveurs que celles bu avec des frères d'armes.
Enfin, regardant le soleil se levait, je me mit en marche vers la maison qui avait été la moins détruite après les années 2002 et la fuite des habitants vers la Citée Blanche. Cet endroit était notre quartier générale en quelque sorte. Nous y avions aménagé un coin avec des lits de pailles pour dormir avec des couvertures et nous y entreposions également des armes que l'on récolté de-ci de-là à chaque mission en cas de siège ou de forces majeurs. Je m'y rendais pour prendre un parchemin très important qu'un certain Grand-Pas, un homme de haute stature avec des yeux particuliers et qui dégageais une aura de sérénité, de maîtrise et de noblesse tel que je n'en avais que rarement vu. A vrais dire s'était un peu l'idée que je me faisais étant petit des elfes. Lorsque je l'avais vu et qu'il m'avait donné cette missive, il m'avait paru hésiter sur ça venue. Étant un ami de Gandalf le Gris, j'avais pris sur moi de lui faire confiance et n'avais jamais ouvert le parchemin. Il m'avait dit qu'il ne pouvait le garder lui-même et qu'un homme, un rôdeur, viendrait le reprendre quatorze jours plus tard et que je ne devrais pas le lire. Il avait entendu parler de moi par Gandalf justement et comme il semblait s'agir d'une affaire importante, j'acceptais sans rechigner. Je savais très bien que si cette histoire viendrais jusqu'aux oreilles de mon père, l'Intendant, j'en entendrais parler jusqu'à ma mort, ou la sienne car il ne fait pas confiance au magicien gris et mon intérêt polit et curieuse pour lui me vaux les foudres de mon paternel. Aussi avais-je pris toutes les précautions pour que personne n'en soit averti de ce faite, personne ne pourrait en parler à qui que se soit ainsi, mes arrières étaient protégées. De toute manière, je pense que Gandalf avait dû en parler à ce Grand Pas car il fut très furtif et silencieux.
Une fois le parchemin prit, je me dirigeais vers un endroit où je savais qu'il y aurait moins de monde à cette heure ci matinale de la journée. Je m'assis sur les marches défoncées de ce qui fut un escalier et attendis l'homme.
© Belzébuth


H.S. : Désoler pour le nom, j'avais pas trop d'idée.


Dernière édition par Faramir le Mar 30 Oct - 9:58, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aller-retour.forumsactifs.com

avatar
Arahael
j'aime le danger, je me ris du danger

Parchemins : 198

Informations
Âge: vingt-neuf ans
Possessions:
Ancêtres célèbres:

MessageSujet: Re: Missive   Mer 17 Oct - 21:43

Le soleil était levé depuis plus d'une heure quand Arahael pénétra enfin sous les ruines d'Osgiliath. Ancienne capitale du Gondor, elle servait à présent de base avancée aux troupes du royaume, tout en servant de protection à toute invasion venue de l'est : les ponts traversant l'Anduin étant les seuls à permettre à une large armée de traverser les eaux du fleuve. Un point stratégique donc, que l'armée du Gondor occupait en permanence. Se glissant à l'ombre d'une ancienne colonne, sans un bruit, Arahael attendit que les deux soldats passent à quelques mètres de lui, discutant tranquillement de ce qu'ils auraient à manger à midi. Le premier espérait un peu de viande grillée, tandis que le deuxième, un peu plus enveloppé, priait juste pour ne pas avoir de patates. Lorsqu'ils furent hors de vue, et que leurs voix se perdirent au loin, le rôdeur quitta l'abri improvisé, continuant sa route.

Arahael avait voyagé depuis l'Ithilien seul, laissant là-bas le groupe d'homme qu'il menait normalement avec lui. Grands-Pas lui avait confié une mission importante, qui devait être faite de manière discrète et rapidement. S'il n'avait aucun doute quand à la discrétion des autres rôdeurs, Grands-Pas avait préféré que seul Arahael s'y rende, sûr que son disciple réussirait aussi bien seul qu'accompagné de ses frères d'armes. A une heure de marche d'Osgiliath, le rôdeur avait attaché son cheval à un arbre, derrière un massif de buissons, là où il pouvait mâchouiller l'herbe grasse sans soucis. Depuis, il avait déjoué les quelques patrouilles et sentinelles assez facilement, se déplaçant maintenant dans l'ancienne cité tel un voleur.

La première chose à faire était de trouver Faramir, le fils de l'intendant du Gondor et capitaine de l'armée. Grands-Pas lui avait clairement indiqué que l'homme en question serait à Osgiliath en ce moment-même, et toute la difficulté était de le rencontrer le plus discrètement possible : l'idéal serait que personne ne capte leur entrevue, ni n'aperçoive Arahael dans la cité. Sous sa tunique en cuir, le rôdeur sentait le petit rouleau de parchemin qu'il devait remettre à Faramir, en échange d'un autre message, remit au capitaine par Grands-Pas lui-même. Que contenait-il ? Arahael l'ignorait. S'approchant d'un poste de garde, où deux hommes surveillaient un chemin, le rôdeur se fit plus discret, plus silencieux. Sans un bruit, il s'approcha par le côté, profitant des nombreuses ruines pour se déplacer à l'abri des regards. Il apprit bientôt que le capitaine s'était aventuré dans une partie non surveillée de la ville, informant juste ses plus proches gars qu'il souhaitait ne pas être dérangé jusqu'à qu'il ne revienne. La région de la ville en question semblait être les quartiers situés au nord d'Osgiliath, du côté ouest de l'Anduin. Soupirant, Arahael se retira, se préparant à traverser des ruines emplies de soldats ...

...

« Capitaine Faramir ? »

Le capuchon de sa cape sombre sur la tête, Arahael avait vérifié que personne d'autre ne se trouvait dans les environs. S'avançant depuis derrière ce qui avait dû être l'entrée d'une grande bâtisse de pierre blanche, le rôdeur marcha d'un pas sûr en direction du fils de l'intendant. S'arrêtant à une distance respectable, il s'annonça.

« Je suis Arahael, l'homme envoyé par Grands-Pas. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Faramir


Parchemins : 182

Informations
Âge: 18 ans
Possessions:
Ancêtres célèbres:

MessageSujet: Re: Missive   Lun 22 Oct - 11:37


Missive
Ft. Arahael

Lorsque je me fis interpeller par le rôdeur, je ne sursautais pas, ni sourcillais non plus. Je me tournais et me levais pour faire face au dénommé Arahael qui devait venir récupérer le parchemin et le dévisageais un instant, sans pour autant être trop insistant ou impoli. Ma mère m'avait fait connaître les règles de bienséance. En aucun cas je ne me serais permis d'être trop scrutateur envers un parfaite inconnu.
Le rôdeur portait une cape de voyage sombre une chemise et une écharpe également foncée. Il avait une allure générale moins noble que celle de Grand Pas, mais je dénotais dans les trais de son visage de l'application, de la loyauté et bien d'autres valeurs qui me semblaient être commune aux deux rôdeur. Me faisant cette réflexion je me souvins avoir lu que les rôdeurs aux visages nobles étaient certainement descendant des Dunedin du Nord dont on parle dans les livre cachés des Archive de mon pays. On dit même qu'ils habitaient Numénor et qu'il l'avait construite... Mais comme je n'ai pas lu ses ouvrages ci depuis longtemps il est possible que mes souvenirs me jouent des tours.


Je m'avançais enfin vers lui de sorte que je pus mieux imprégner les trais de son visage dans ma mémoire, je m’éclairci la gorge discrètement et parlas d’une voix grave et chaleureuse.


« J'espère que vous avez fait bonne route et que vous m'avez trouvé facilement. Vous comprendrez j'espère pourquoi j'ai souhaité éloigner cette affaire des yeux de tous, monsieur... Arahael, c'est exacte ? »

Comme je dégrafais le parchemin de ma ceinture l’envie dans savoir un peu plus sur cette affaire me démangea et ma curiosité prit le dessus sur ma volonté.

« Je sais bien que je ne suis sensé qu’être un passeur, mais j’aimerais tout de même savoir si ces lettres ou quoi que ces parchemins contiennent d’autre, si cela à un rapport avec ce qu’il se passe au Nord, au pays des dresseurs de chevaux. Sinon, pourrez-vous prendre cinq minutes de votre temps pour me donner des nouvelles plus précises des faits qui se trament en Rohan. Nous n’avons, ici, que des rumeurs et des bribes d’informations. Es-ce vrais que Saroumane à trahi le conseil des sages pour créer une nouvelle race d’Orc, encore plus féroce que les précédents ? »

Un rayon de soleil passa à travers les nuages l’espace d’un instant qui illumina le visage encapuchonné de mon interlocuteur.

© Belzébuth


H.S. : désoler pour l'attente.


Dernière édition par Faramir le Mar 30 Oct - 10:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aller-retour.forumsactifs.com

avatar
Arahael
j'aime le danger, je me ris du danger

Parchemins : 198

Informations
Âge: vingt-neuf ans
Possessions:
Ancêtres célèbres:

MessageSujet: Re: Missive   Lun 22 Oct - 12:32

Interpellé, le capitaine du Gondor ne sursauta pas, et son visage ne montrait aucune surprise : il s'attendait à la visite d'un rôdeur, raison pour laquelle il s'était éloigné dans les ruines d'Osgiliath. Faramir observa quelques secondes l'homme encapuchonné qui se tenait devant lui, comme s'il tenait à s'assurer qu'il avait bien devant lui le contact envoyé par Grands-Pas. Après quoi il s'avança vers Arahael, et parla d'une voix chaleureuse, la voix d'un homme habitué à commander des hommes, sûre et grave :

« J'espère que vous avez fait bonne route et que vous m'avez trouvé facilement. Vous comprendrez j'espère pourquoi j'ai souhaité éloigner cette affaire des yeux de tous, monsieur ... Arahael, c'est exact ? »

Le jeune rôdeur hocha la tête, acquiesçant silencieusement à la dernière question de l'homme de la Cité Blanche. La route fut en effet bonne, car Arahael avait l'habitude de parcourir de grandes distances, et bien souvent sur des chemins bien moins praticables, et bien plus dangereux, que ceux menant à Osgiliath. Même si, arrivé à une certaine distance de l'ancienne capitale du Gondor, le rôdeur avait préféré des sentiers moins utilisés, plus discrets. Quand à la facilité à retrouver le capitaine, il avait suffit de se glisser derrière les gardes et de les écouter. Les deux hommes se rapprochèrent encore lorsque Faramir dégrafa un parchemin de sa ceinture, sans doute le message qu'il devait récupérer.

« Je sais bien que je ne suis sensé qu’être un passeur, mais j’aimerais tout de même savoir si ces lettres ou quoi que ces parchemins contiennent d’autre, si cela à un rapport avec ce qu’il se passe au Nord, au pays des dresseurs de chevaux. Sinon, pourriez-vous prendre cinq minutes de votre temps pour me donner des nouvelles plus précises des faits qui se trament en Rohan. Nous n’avons, ici, que des rumeurs et des bribes d’informations. Es-ce vrais que Saroumane à trahi le conseil des sages pour créer une nouvelle race d’orques, encore plus féroce que les précédents ? »

Arahael fronça les sourcils ... Grands-Pas ne lui avait pas demandé de dévoiler des informations sur ce qui se tramait en Rohan ... pour la simple et bonne raison que les rôdeurs n'étaient pas directement impliqués dans la guerre opposant le royaume du roi Théoden à Saroumane. Du moins pas très activement, puisqu'ils avaient déjà beaucoup à faire en Eriador, où l'ombre grandissait peu à peu. Mais vu l'amitié liant Grands-Pas au suzerain Théoden, il était probable que peu à peu, les rôdeurs rejoignent, bien qu'en petit nombre, les cavaliers du Rohan aux Gués de l'Isen. Quoique l'utilité d'une petite force de frappe, aussi puissante soit-elle, ne serait sans doute d'aucune utilité là-bas, alors que deux armées s'y trouvaient déjà cantonnées.

« Je ne puis vous révéler le contenu de ces parchemins ... car je l'ignore tout simplement. Quant au Rohan ... leur armée fait face aux hordes de Saroumane aux Gués de l'Isen depuis longtemps maintenant. »

La guerre avait éclaté en l'an 2999 du Troisième Âge, et cela faisait maintenant près de deux ans que les deux armées se faisaient face, sans que l'une ni l'autre ne réussisse à passer les Gués de l'Isen. Bien que les rumeurs affirment que le roi Théoden voulait simplement empêcher les hordes du magicien d'entrer en Rohan, car sa cavalerie aurait bien du mal à prendre position, et à se défendre, lorsque leurs chevaux entreraient dans la rivière.

« Oui, une nouvelle race d'orques a vu le jour ... les uruk-hai. Plus grands, féroces et intelligents, capables de supporter la lumière du soleil, et de couvrir de grandes distances. De redoutables adversaire, j'ai vu le vérifier moi-même. »

Passant une main sous sa tunique en cuir, Arahael en retira un petit parchemin soigneusement enroulé, le sceau en cire verte foncée représentant une feuille d'Athelas, plus connue en Gondor sous le nom de feuille du roi. Il la tendit au capitaine de l'armée du Gondor, qui était le destinataire de ce parchemin. Sur celui-ci, Arahael avait quelques informations : Grands-Pas informait Faramir de ses craintes, que le mal était revenu en Mordor, et que l'armée du Gondor devait se ternir prête. Il tendit le rouleau à Faramir, récupérant également le message que Grands-Pas avait laissé à son attention au fils de l'intendant Denethor.

« Grands-Pas m'a demandé de vous remettre ceci, et de vous demander de le lire une fois seul et à l'abri des regards. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Faramir


Parchemins : 182

Informations
Âge: 18 ans
Possessions:
Ancêtres célèbres:

MessageSujet: Re: Missive   Sam 10 Nov - 13:15


Missive
Ft. Arahael

Faramir hocha la tête en restant debout et commença également à marcher. Marche lui faisait du bien. Il y avait des choses qu'il savait, d'autres qu'il avait deviné et les réponses du rôdeur le confortèrent, malgré que la première ne soit pas très ouverte. Le Capitaine du Gondor avait depuis son plus jeune âge apprit à lire et à comprendre entre les lignes. D'un certain point de vue, il s'attendait à ce que l'homme venait de lui révéler et son froncement de sourcil lui apprit qu'il avait vu juste, au moins pour une parti et cela ne lui faisait guère plaisir, car s'il avait en effet vu juste, cela laissait présager de grands dangers encore à venir et à combattre.

« Je ne puis vous révéler le contenu de ces parchemins ... car je l'ignore tout simplement. Quant au Rohan ... leur armée fait face aux hordes de Saroumane aux Gués de l'Isen depuis longtemps maintenant. »

Ainsi lorsque le rôdeur, Arahael lui affirma que Saroumane s'était finalement rangé du côté de Sauron et été tombé de l'autre côté du gouffre, le Capitaine murmura plus pour lui-même que pour son locuteur.

« C'est ce que je craignais, en effet. »

Restant silencieux Faramir se contenta de hocher la tête durant le reste du récit que lui fit le Rôdeur.

« Oui, une nouvelle race d'orques a vu le jour ... les uruk-hai. Plus grands, féroces et intelligents, capables de supporter la lumière du soleil, et de couvrir de grandes distances. De redoutables adversaire, j'ai pu le vérifier moi-même. »

« Je me doutais que quelque chose c'était passé, les orques ne sont pas connus pour aimer la lumière du jour et les récits que j'avais pu entendre me surprenaient, mais cette nouvelle et bien pire encore... Je vais devoir prendre certaines dispositions, je pense, sur nos frontières communes avec le Rohan. Nous avons déjà notre propre combat contre l'Est et cette nouvelle arrive à un bien mauvais moment... Enfin, j'imagine que ce genre de nouvelle n'arrive jamais seul. Malheureusement, je ne pense pas que l'on pourra leur venir en aide. Pas dans l'immédiat même si cela me coûte de la confesser, nous avons notre propre menace. J'espère en tous cas que leur cavalerie tiendra. Je sais qu'ils peuvent se montrer d'une grande force lorsque le besoin s'en fait sentir. Ainsi, nous sommes attaqués par l'Est et l'Ouest en même temps...»

« Grands-Pas m'a demandé de vous remettre ceci, et de vous demander de le lire une fois seul et à l'abri des regards. »

Faramir acquiesça et prit le parchemin. Il souleva son manteau gris-vert et l'intercala contre la ceinture qui tenait son épée. Un triste sourire était peint sur son visage et une ride de soucis lui barrait le frond. Rabattant sa cape sur ses épaules, l'homme prit releva la tête. On pouvait y lire de la fierté, mais aussi le soucis de l'amour qu'il portait au peuple qu'il se devait de protéger. On pouvait voir que, même s'il était encore jeune, Faramir était un homme déjà bien mûr et bon qui se souciait de son peuple, mais également des autres pouvant se trouver à la merci des force maléfique se trouvant en Arda.

« Je vous remercie pour votre franchise Arahael. Je sais maintenant que j'ai bien agit. Je vous pris de m'excuser si je me suis montrer méfiant face à notre rencontre. Vous aurait comprit pourquoi j'espère. »
© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aller-retour.forumsactifs.com


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Missive   

Revenir en haut Aller en bas
 

Missive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TERRE DU MILIEU :: Terre du Milieu :: Royaume du Gondor :: Osgiliath-