AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ARAHAEL › j'aime le danger, je me ris du danger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message

avatar
Arahael
j'aime le danger, je me ris du danger

Parchemins : 198

Informations
Âge: vingt-neuf ans
Possessions:
Ancêtres célèbres:

MessageSujet: ARAHAEL › j'aime le danger, je me ris du danger   Jeu 13 Sep - 11:23

Arahael
« j'aime le danger, je me ris du danger »


Je m'appelle Arahael, et je suis né il y a de cela vingt-neuf ans en Ithilien. Je suis un Homme, et je vis en Ithilien en tant que rôdeur, où je suis célibataire. On me dit d'ailleurs que je ressemble à Jake Gyllenhaal.

Parlez-nous un peu de votre famille ...
Arahael considère les rôdeurs comme son unique famille, et Thorongil comme son père, celui l'ayant recueilli, élevé et fait de lui ce qu'il est aujourd'hui. Il connait l'histoire qui se raconte sur la mystérieuse dame de Minas Tirith qui a disparu, et dont les dates correspondraient, mais il n'a jamais cherché à en apprendre plus.
Quel est votre pire souvenir ?
Peu avant ses dix ans, lorsqu'il vola une pomme à un marchand de Minas Tirith. Arahael se réveille parfois brusquement, la lame descendant à toute vitesse à l'encontre de son poignet. Un terrible souvenir, l'ayant, dans son enfance, traumatisé.
Votre métier, il consiste en quoi exactement ?
Arahael rôde en Eriador, protégeant ses derniers habitants, notamment les Hobbits de la Comté et les habitants de Bree : c'est un rôdeur. S'il le faut, il effectue également quelques missions plus lointaines, lorsque Grands-Pas le lui demande.
Quelles sont les aspirations de votre personnage ? Ses ambitions, ses envies ?
Que les forces du mal quittent pour toujours la Terre du Milieu. Il se doute bien que c'est une aspiration difficile, voire impossible à réaliser, mais il croit en la force des rôdeurs, et en la volonté des Peuples Libres.
En cas de guerre, de quel côté se rangerait votre personnage ?
Du côté des rôdeurs et de Thorongil, évidemment. Arahael est un excellent bretteur, et nul doute que son épée serait utile à n'importe quelle armée.
Quelle est la chose à laquelle tient le plus votre personnage ? Et que contient sa besace, dont il ne se sépare jamais ?
Un pendentif en forme de feuille, unique souvenir de sa mère et de son passé. Il l'a en permanence accroché autour du cou, à un fil d'argent. L'autre chose dont il ne se sépare jamais est son épée, comme tout bon rôdeur qu'il est, tout comme son arc et sa cape sombre. Le rôdeur garde toujours dans sa besace quelques feuilles d'athelas, après avoir appris ses vertus bienfaisantes.
Je sais que vous en êtes fier, alors on veut savoir !
Le fait d'avoir été accepté parmi les rôdeurs a été, sans aucun doute, un des plus grands faits d'Arahael, du moins de son propre point de vue. Se voir confier un groupe d'hommes l'a été tout autant.
Que pensez-vous de votre suzerain ?
Arahael ne doit allégeance, du moins officiellement, à aucun suzerain actuel, que ce soit Théoden du Rohan ou à l'intendant Denethor II du Gondor. Il obéit exclusivement au rôdeur nommé Grands-Pas. Il le considère comme un père, et non pas comme un suzerain.
Comment en êtes-vous arrivé là ?
Personne ne sait exactement d'où vient Arahael. Les premiers souvenirs de lui à Minas Tirith sont ceux d'un jeune enfant courant dans les rues de la capitale en volant pour vivre, sa principale activité étant sans doute de fuir les gardes, ou au contraire, de leur mener la vie dure. Connaissant chaque ruelle de la cité comme sa poche, il y a vécut jusqu'à ses neuf ans. Les plus vieilles personnes de Minas Tirith disent parfois se rappeler d'une dame au port altier, mais vivant dans la pauvreté, qui aurait élevé un enfant seule, quémandant morceaux de pain pour nourrir son unique fils. Puis plus aucune trace ni de la mère ni de l'enfant, mais si on prend garde aux dates, celles-ci coïncident étrangement avec l'âge d'Arahael.

La vie de ce dernier changea brusquement lorsque quelques jours avant ses dix ans, il fut attrapé en train de voler pomme à un marchand de Minas Tirith. Ce dernier, dont ce n'était pas la première fois qu'Arahael "visitait" l'étal, attrapa le jeune garçon par le cou, et à la vue de tous, posa sa main sur un tonneau de bière. Là il sorti un grand couteau, d'habitude utilisé pour couper ses marchandises, clamant haut et fort qu'en dépit d'avoir été de nombreuses fois volé par Arahael, il allait lui ôter la main en guise de punition. Le garçon eu beau se débattre, il n'était pas assez fort pour se dérober à la poigne de fer du marchand. Mais au moment où la lame allait entailler son poignet, un bruit métalique retenti dans l'air, et devant l'étonnement de la foule qui venait de s'amasser, un couteau s'interposa entre celui du marchand et le poignet d'Arahael. Ce dernier, heureux mais effrayé à la fois, leva les yeux sur un homme encapuchonné, dont les traits restaient cachés sous son capuchon. Sa main ne cilla pas lorsqu'il fit reculer le marchand, prenant alors la parole d'une voix autoritaire.

« Est-ce un crime que de se battre pour sa propre survie ? »

Personne n'osa lui répondre, et le marchand lui adressa un regard empli de haine, avant de retourner derrière son étal. Arahael leva alors la tête en direction de son sauveur, le garçon pu apercevoir des yeux gris, comme animés d'une flamme indescriptible. Arahael ne pu soutenir le regard de cet inconnu plus longtemps. Celui-ci attrapa alors le garçon et le tira vers lui, si bien que bientôt ils s'évanouirent dans la foule et les nombreuses ruelles de Minas Tirith. Cet homme lui révéla être Thorongil, le conseiller du roi Thengel du Rohan et d'Ecthelion II du Gondor ! Et bien que sa grande taille et sa noble allure ne pouvaient tromper, Arahael fut surprit de voir un homme aussi important vêtu d'une cape sombre, le visage couvert par un capuchon. Thorongil resta de longues minutes à observer le visage du garçon, le scrutant longtemps, comme s'il cherchait à lire dans son coeur. Après quoi il affirma que du sang de Dúnedain coulait dans les veines d'Arahael, et que sa place était auprès des rôdeurs, et non pas dans les rues de Minas Tirith, à devoir voler sa propre pitance.

Aux côtés de Thorongil, le garçon devint un jeune homme, et jusqu'à ses vingt et un ans, Arahael voyagea entre le Gondor et le Rohan, servant les intérêts de son "mentor", se déplaçant parfois avec lui, luttant contre les forces émanant du Mordor et des autres forces maléfiques. Lorsque Thorongil disparu de la circulation, Arahael rejoignit l'Arnor, où il aida les rôdeurs, dont il devint un membre important, à protéger ses derniers habitants, notamment les Hobbits de la Comté et les habitants de Bree. Il s'y trouve toujours actuellement, à la tête de son propre groupe d'hommes.

acarre


Moi c'est André (acarre), et je suis âgé de vingt et un ans. Je viens de Suisse, où je suis étudiant. J'ai trouvé ce forum en ... le créant, donc voilà ! Si vous avez d'autres questions, message privé !

© 2012 fiche créée par ACARRE,
TOUTE REPRODUCTION INTERDITE.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

ARAHAEL › j'aime le danger, je me ris du danger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bonne fin de semaine de Pâques à vous tous que j'aime et que j'apprécie :)
» ceux qui n'aime pas les bOunty ne sont pas mes amis... = D
» Sashimi n'aime pas les sushis
» On aime me fréquenter. Je suis passionante et passionné.
» Emy* || J'aime pas les épinards ! Vive les frites.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
TERRE DU MILIEU :: Seigneur des Anneaux :: Population de la Terre du Milieu :: Personnages validés-